A présent, la vigogne est protégée par l’Etat péruvien. Si cet oiseau mange trop, il sera incapable de s'envoler à même le sol ; il devra attendre le processus de digestion, et, en cas d’alerte ou de danger, dégurgiter son repas. Jeune mâle subadulte dans la région d'Arequipa (sud-Pérou) en 2007. Chacune des quatre espèces de camélidés andins a développé des caractéristiques propres : le lama, le plus résistant et le plus apprécié comme bête de somme (peut porter jusqu’à 60 kg), a une taille d’environ 1,90 mètres. D'autant que si le couple de condors n'est pas touché en même temps, le conjoint survivant, parfois fidèle par-delà la mort comme on l'a vu, ne se reproduira peut-être plus lui non plus ː avec un seul mort, ce serait ainsi deux adultes qui seraient stérilisés, ce qui multiplie l'effet dévastateur de ces empoisonnements. Les Nazcas au Pérou ont sculpté à la surface du désert de Nazca un géoglyphe géant représentant un condor entre 300 av. Les condors sont sociables, vivent et se nourrissent en groupe, sous la conduite d'un mâle dominant, l'apu (le "sage", le "père", le "dieu de la montagne" en quechua) qui donne le signal de la curée[15]. Le mot condor quant à lui est un dérivé hispanique du mot quechua kuntur que les populations autochtones utilisent afin de désigner ce grand oiseau[45]. Hôte de la puna, hauts plateaux désertiques des Andes, la vigogne affronte des altitudes comprises entre 3 500 et 4 800 m. Son cœur et ses poumons, proportionnellement plus gros que ceux des autres ongulés, lui permettent de compenser la raréfaction de l'oxygène dans l'air. ♦ P. compar. Cette espèce est décrite par le naturaliste suédois Carl von Linné en 1758 dans la dixième édition de Systema Naturae[47] sous son nom binominal actuel. Malgré cela, grâce à sa science du vol plané, grâce aussi à sa morphologie bien adaptée, à son éducation longue assurant une bonne transmission inter-générationnelle permettant la constitution d'une véritable "culture du vol à voile" et une bonne connaissance de son environnement, le condor est expert pour se frayer un difficile chemin dans le labyrinthe des glaciers et des grands canyons andins, en rasant leurs parois vertigineuses, malgré la complexité des courants et des tourbillons engendrés par le relief. S'il n’y parvient pas, le condor s’immobilise totalement en ouvrant complètement ses ailes. Or de nos jours, on sait que le condor ne peut attaquer des proies vivantes que si elles sont petites (rongeurs, reptiles...), et ne peut rien emporter dans ses serres qui en sont physiologiquement incapables. « Le principe : tenir un registre à la fois des éleveurs ou agriculteurs acheteurs, mais également des produits toxiques vendus ; édicter une réglementation urgente (avec surveillance) sur l’utilisation, la fabrication, la formulation, le fractionnement, le stockage, le transport, le marketing, la publicité d’affichage, ainsi que l’utilisation et l’élimination sécures des déchets ou résidus de ces produits toxiques[40] ». Le condor des Andes se trouve en Amérique du Sud dans la Cordillère des Andes, ainsi que sur les côtes du Pacifique Sud et quelques côtes de l'Atlantique. Comme le lama, l’alpaga femelle atteint sa maturité sexuelle à l’âge d’un an. Il existe presque 50 couleurs différentes de lamas. De plus, la présence de 14 millions d… Renseignements Le lama et le chameau sont de … C'est pourquoi l'association Aves Argentinas se bat depuis 2017 pour l’adoption d’une loi sur la traçabilité des pesticides. C'est un grand vautour noir avec une collerette de plumes blanches autour de la base du cou et, en particulier chez le mâle, de grandes taches blanches sur les côtés. A l’instar de leurs cousins les vigognes et les guanacos, ces chameaux sans bosses vivent tous à des altitudes situées entre 3000 et 4500 mètres dans la Cordillère des Andes. Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir mensuellement les nouvelles et les bons plans des agences Terra. En effet, le Condor des Andes, comme plusieurs vautours du Nouveau Monde, pratique l’urohydrose1 (uriner volontairement sur les écailles de ses pattes) pour refroidir par évaporation son corps en cas de grandes chaleurs[2], un peu comme le corps humain le fait en transpirant. Le Condor des Andes atteint sa maturité sexuelle entre six et sept ans, et la femelle ne pond qu'un œuf tous les deux ans ː ce faible taux de reproduction, lié à la longueur du cycle, se retrouve chez d'autres espèces à longévité importante n’ayant que peu d’ennemis[1]. hum., 1921, p. 223. Dans les Andes centrales, le temple du Condor, situé dans l'ancienne llaqta (cité) inca du XVe siècle Machu Picchu, est un lieu voué à la symbolique du condor. En Terre de Feu, les amérindiens Onas le nommaient « chalna » et les Yamanas « gurgu », « huairao » ou « huairu ». Le renard de Magellan vit dans les forêts de presque tout le pays, des Andes à la Terre de Feu en passant par la Patagonie. Son effigie peut être admirée sur les figures de proue de certains grands voiliers nationaux comme celle de la goélette Esmeralda, voilier école de la marine du Chili ou bien celle du Guayas, voiler école de la marine de l'Équateur. Au-delà, les associations luttent pour l’application de nouvelles technologies moins polluantes et moins dangereuses ː « en effet, les pesticides sont non seulement coupables d’empoisonner la faune sauvage, mais ils pénètrent également dans les sols, contaminant les nappes d’eau. Fiestas Patrias : commémoration de l'indépendance du Pérou le 28 juillet 1821, El cóndor pasa #Le grand condor des Andes et le retour de l’Inca, Trésor de la langue française informatisé, Centre national de ressources textuelles et lexicales, Distribution and Taxonomy of the Birds of the World, Phylogeny and Classification of Birds : A Study in Molecular Evolution, La fondation du Cuzco et l'origine des Incas, sur le site IBC (Internet Bird Collection), https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Condor_des_Andes&oldid=177800394, Taxobox utilisant la classification selon le Congrès ornithologique international, Catégorie Commons avec lien local identique sur Wikidata, Article contenant un appel à traduction en anglais, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. Finalement, le guanaco, le camélidé le plus sauvage des Andes, atteint environ 1,80 mètres et habite dans les montagnes de l’Argentine et du Chili. Par son envergure de 3,00 m[1] à 3,20 mètres[2] en moyenne, parfois plus de 3,20 m[3] et jusqu'à 3,50 m[4] au maximum, il est le plus grand rapace et le plus grand oiseau volant terrestre du monde, n'étant aujourd'hui dépassé que par l'Albatros hurleur (Diomedea exulans), qui est pour sa part un grand oiseau marin pélagique, avec une envergure moyenne de 3,10 mètres, soit généralement de 2,5 à 3,5 m[5], pouvant aller jusqu'à 3,70 m au maximum. Series B, Biological Sciences, on aurait vu des condors jusqu'au sommet du volcan, On pourra entendre ici des cris d'aigle qui glatit ː, Bulletin of the Cooper Ornithological Club. L'alpaga vit dans la cordillère des Andes, une chaînes de montagnes en Amérique du Sud. Agacé, le lama couche les oreilles et montre des dents. Dans ce contexte, « la disparition de 34 spécimens, dont 30 adultes en âge de se reproduire, est une perte inestimable[40] ». Représentation de « Condor des Andes » sur timbres postaux. Le condor est considéré comme quasi menacé par l'UICN. Condor des Andes mâle adulte au zoo d'Amnéville en 2014, aux caroncules plus développées. Adulte, le mâle pèse entre 11 et 15 kg et la femelle entre 6 et 14 kg[7]. Il peut par exemple les écarter, car elles présentent une émargination[N 2] importante comme celles des aigles, ou même les orienter individuellement (verticalement/horizontalement/en biais) pour réduire (lors d'un battement vers le haut par exemple) ou augmenter au choix la résistance de l'air, et gérer finement, de manière différenciée et optimale, la portance. Cette difficulté est à l'origine des pratiques de chasse au piégeage dont il était victime, car il était un trophée recherché par certaines populations autochtones. lama \la.ma\ masculin Camélidé domestique d’Amérique du SudAu jour tombant, il allait traire, pour la troisième fois, ses lamas, et prenait un repas frugal à la clarté de la lune, ou à la lueur des étoiles. Mais parfois leur nid se situe dans des aires plus accessibles par terre, où ils le défendent alors activement[2]. Sa chair est appréciée pour consommation. Il a été observé à l'est de la péninsule Mitre, sur l'île des États[38]. La dernière modification de cette page a été faite le 19 décembre 2020 à 11:11. Une coiffe en or mochica avec la représentation de deux condors. Sur ces zones andines il vit de 3 000 jusqu'à plus de 5 500 m d'altitude[2]. Vidal de La Bl., Princ. Le Condor des Andes est principalement un charognard qui se nourrit de cadavres d'espèces diverses, notamment ceux de la famille des camélidés tels la vigogne, l'alpaga, le lama ou bien le guanaco, mais aussi de cadavres de bétail comme les moutons ou les bœufs. Les yeux du mâle sont bruns-dorés. La chasse au condor est une tradition dans les cordillères des Andes. Vivant à des altitudes de 3 000 à 5 000 m, généralement sur des rochers inaccessibles, le condor est essentiellement charognard. Il représente également un aspect essentiel de la « personnalité » de ses paysages et a eu une grande influence sur l’idiosyncrasie sereine et contemplative de ses dominateurs. Cette espèce demeure à l’état sauvage. Les Incas le nommaient Kutur-Kuntur représentant le Dieu de l’air[46]. Les autres vautours du Nouveau Monde, les Urubus et le Sarcoramphe roi, sont des cousins des condors appartenant à la famille des Cathartidés. On dit alors qu'il peut réussir à s'emparer de jeunes enfants, ou de petits animaux de ferme (comme moutons et chèvres). Néanmoins, bien que dans des proportions moindres et moins souvent que le mâle, elle a elle aussi la faculté de faire changer la couleur de la peau de sa face et de son cou nus, en fonction de son état émotionnel, notamment lors de la saison de l'accouplement, pour indiquer son état de disponibilité. La collerette blanche apparaît seulement quand l'animal devient adulte, vers six à huit ans[1], au même moment que la mue du plumage de brunâtre à noir et blanc (les plumes blanches n'apparaissent qu'à la fin de la mue). Dans la partie Nord de son aire de répartition, où la population est en fort déclin, il semble selon plusieurs études que la raréfaction de sa nourriture en zone sauvage soit le problème majeur[2]. Sa période de gestation est de 343 ± 2 jours. Elle a une figure fine et des mouvements harmonieux. Dans ces cas rares il est éventuellement capable de commencer à consommer sa proie encore vivante[2]. Ces épisodes massifs de morts en groupe sont dus aux habitudes collectives d'alimentation des condors déjà évoquées. La dernière modification de cette page a été faite le 26 octobre 2020 à 18:15. Estimée par l'UICN en 2009 à environ 10 000 individus sur une aire de répartition de 2 540 000 km2, la population du condor des Andes est en décroissance continuelle depuis son enregistrement en 1977 à la liste des espèces menacées[39]. Il est attesté au zoo dès 1942. Statut de conservation de l'espèce, menaces et protection, Philosophical Transactions of the Royal Society of London.